Attention. Le but de mon article n’est pas de vous faire acheter quoique ce soit. J’aime encourager la consommation locale et non pas la surconsommation.

Quand j’ai décidé que ma résolution (défi d’amélioration) 2020 était d’essayer de cuisiner local à 100%, la majorité du temps je m’attendais à un défi mais pas à ce point là…  Hello remise en question de tout le garde manger. Ca fait réfléchir. On est encore loin de la perfection mais l’important c’est de participer ;)

C’est aussi ce chambardement qui est l’instigateur du cours de cuisine « Le Québec dans son assiette » au mois de mars , un cours prévu pour partager mes trouvailles avec vous. Malheureusement, le cours n’a pas eu lieu pour les raisons qu’on connaît… Alors je partage ici.

La situation actuelle nous révèle toute l’importance d’acheter local, de modifier nos comportements d’achat et considérer nos artisans locaux comme la solution, d’avoir une consommation responsable, réfléchir à ce que l’on mange, à ce que l’on achète. Yeah !

Je vous suggère ici des solutions de rechange plus Québecoise à ce que vous utilisez déjà. Pensez y lorsqu’il sera temps de regarnir votre garde manger.

1. Remplacer l’huile d’ailleurs (olive, avocat) par de l’huile d’ici

L’huile de caméline ( en plus d’avoir un apport en oméga 3 spectaculaire) supporte bien la chaleur. Elle est légère et délicate à froid mais on doit s’adapter à son odeur à la cuisson et à son goût fort et riche. Faites moi confiance on finit par l’apprécier et a trouvé l’huile d’olive insipide.

Recette de salade local (mettre du tofu du Québec au lieu des cocos pour une version végétale)

L’huile de tournesol du Québec est aussi un super bon choix, mais pas pour la cuisson à haute température.

Idée recette
Dans une petite assiette mélanger de l’huile de caméline, du vinaigre de cidre de pomme et un mélange d’épices du Québec (fines herbes ou zaatar)  pour tremper votre pain.

2. Remplacer les céréales achetées du commerce par du bon vieux gruau 

_N3A7493

Cette alternative est d’abord un meilleur choix pour votre santé (+ celle du portefeuille) et permet de découvrir la merveilleuse avoine du Québec. Tellement plus goûteuse et en prime on peut souvent se la procurer en vrac/ zéro déchet. Si le gruau c’est pas votre truc peut-être des biscuits à l’avoine ferait votre affaire ! Il faut juste prendre le temps de regarder la provenance. Et non Mr Quaker n’est pas un Rimouskois

Le sarrasin aussi est une belle option sans gluten pour les gens qui craignent la potentielle contamination croisée dans l’avoine.

Idées recettes
Lait d’avoine (je fais ca au tamis moi pas besoin d’acheter un filtre)
Recette déjeuner à l’avoine trempé
Crème rose de sarrasin
Galette de sarrasin

3. Recherchez le soya du Québec

Si vous achetez du tofu ou du tempeh ou du lait de soya, il est intéressant de s’assurer que les fèves utilisées pour leur fabrication sont bios et viennent d’ici.
Voici des marques qui sont 100 % Qc (provenance des fèves et fabrication) et bio :

Végépâté au tempeh

Lait de soya  Natura
Tofu [Koo, Unisoya (pas toujours bio mais sans OGM)]
(en attente de confirmation pour Soyarie, Horium)
Tempeh [Noble Bean, Knosh, Tempehine, Ferment Passion(Tempeh et yogourt de soya)]

Idée recette
Recette de Tartinade de végépâté au tempeh

4. Remplacer les agrumes par du vinaigre de cidre de pomme

Dans beaucoup de nos recettes on balance les saveurs avec de l’acidité et un splash de jus de citron ou lime est devenu un réflexe. Saviez vous qu’on peut remplacer par du vinaigre de cidre de pomme du Québec dans la majorité des cas.

J’aime bien aussi utiliser le sumac du Québec et en plus ça ajoute un petit goût d’agrumes.

5. Les condiments d’ici

Oublier la Sriracha, pourquoi ne pas encourager nos petites PME alimentaires d’ici qui travaillent si fort pour nous concocter des sauces et des condiments originaux et délicieux.  Heinz n’est pas du lac Saint Jean !
Oui c’est un peu plus cher, mais comme nous n’utilisons pas ce produit en quantité astronomique alors, bien franchement nous sommes gagnants surtout en qualité des ingrédients. Voici des sauces d’ici que j’adore :

Moutarde de Dijon [Maison Orphée fait au Québec, mais les grains viennent de la Saskatchewan]
Ketchup [Les Aliments Mi Corazon]
Sauce piquante [Sinaï avec du sirop d’érable en plus]
Mayonnaise végane [Mama Yo (plus style sauce à salade), Les Aliments Mi Corazon, Maison Orphée]

—-

En passant les épiceries Avril et La moisson font des efforts considérables pour s’approvisionner de produits du Québec.

Les plateformes comme Lufa et Le panier bleu nous facilite aussi beaucoup la tâche

Encore une fois je ne suis absolument pas commandité pour vous parler de ces produits.

Rédigé par lArmoireduHaut

Curieuse et créative dans l’âme j'adore développer des recettes végétales inédites. Passionnée de saveurs, j'ai voyagé à travers le monde pour emmagasiner de nouvelles connaissances alimentaires que je partage avec grand plaisir lors de mes différentes conférences ou ateliers culinaires. Dans mes temps libres, j'aime boire un bon vin avec des amis et j'adore les pugs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s