Outils utiles ou inutiles ?

Vous qui cuisinez végétal, vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il vous fallait ou pas comme outils dans votre cuisine?
Et bien, je me suis penchée sur la question et demandé à des experts en la matière de résoudre l’énigme.
Ces quatre (4) figures de proue végétaliennes (Elise Désaulniers, Frédéric Côté Boudreau, Audrey Skoropad, Marigil Pelletier ) ont gentiment accepté de répondre à ces deux questions.

Alors voilà!
Selon vous :

  • Quel est l’outil le plus inutile dans une cuisine?
  • Quel est l’outil indispensable à tout bon cuisinier végétalien?
Elise Désaulniers, référence en matière de véganisme au Québec Élise est l’auteure des deux livres à succès Vache à lait et Je mange avec ma tête. Son blogue Pensez avant d’ouvrir la bouche.
•  Quel est l’outil le plus inutile dans une cuisine ?

Optimiser son chia

Pourquoi faire gonfler son chia?
Ou l’art d’éviter la constipation

Chia

  • Il est sans gluten et facile à digérer. L’incroyable propriété du chia, l’hydrophilie prolonge l’hydratation et ralentit la conversion des glucides en sucre.
  • Contrairement à la graine de lin il n’est pas nécessaire de moudre le chia pour bénéficier de ses propriétés.

Voici quelques trucs pour mieux apprécier le chia

Dans le café on met quoi?

Une question de transition

Oui j’aime la caféine (personne n’est parfait ;) mais attention, pas n’importe lequel café. Sur le sujet je suis ce que j’appellerais une « café snob », j’assume et je le fais moi-même, à mon goût.

Qui ne connaît pas le vieux dicton : On n’est jamais mieux servi que par soi-même!

Une des raisons pour laquelle j’aime mieux le café chez moi, c’est que j’utilise le lait d’amande non-sucré à la vanille.

almond milk

J’entends très souvent  ce commentaire: «J’aimerais arrêter de consommer du lait de vache mais il n’y a que dans le café que je n’arrive pas à trouver le bon substitut, qu’est-ce qui pourrait bien remplacer? »

My hand picked, family own, organic harvest!

Today is amazing. Today is the first time this year I am eating a meal out of my own garden. Ha!

My very own organic veggies. Bliss!

Especially after reading this report of Organic Agriculture Centre of Canada on:

Minimizing Pesticide Dietary Exposure Through the Consumption of Organic Food.

-« A few conventional fruits and vegetables are heavily contaminated with pesticides, including some foods that are frequently consumed by infants and children:

Fruits

Apples, Pears, Peaches, Nectarines, Strawberries, Cherries

Vegetables

Celery, Spinach, Sweet Bell Peppers

Multiple pesticide residues are commonly found in these nine fruits and vegetables. Samples with no residues are uncommon, and in some cases, rare. The pesticide risk reduction benefits of seeking out and consuming certified organic apples, pears, peaches, strawberries, cherries, celery, spinach and sweet bell peppers are particularly significant, especially for woman of childbearing age and infants and children.

However, conventional onions and potatoes are treated with sprout inhibitors that are toxic and should be avoided if possible. These are the chemicals maleic hydrazide (MH-30) and chlorpropham (CIPC). – »

On this

Happy organic food shopping in all of our farmers markets starting this week.

Enjoy the taste and goodness of fresh picked veggies. Keep them simple.

Be healthy

Here some of my favorite :

Cucumber + Mint + Salted celeri from La Récolte d’Osiris

Tomatoes + Basil + Balsamique + Fleur de sel

Cauliflower + Dill + Creamy Hemp Dressing

Pas tout bio

Pour raison de budget ou de disponiblilité nous ne pouvons
toujours acheter tout nos fruits et légumes bio.
5 aliments à prioriser bio lorque vient le temps de choisir
si Oui ou Non l’extra $$$ en vaut la peine ?
Mon choix Top 3 des aliments que je choisi bio
Fruits et légumes 

1. Fraises :
Si vous achetez des fraises hors saison, elles sont plus susceptibles d’être importées de pays qui utilisent des réglementations moins rigoureuses pour l’utilisation des pesticides. 59 pesticides ont été détectés en résidus sur les fraises et ce même après les avoir laver ! Les fraises du Québec non bio ne sont pas épargnés. Malheureusement.

2. Pommes:
Un bon début parce qu’elle ne coûtent pas beaucoup plus que les non -bio. Les pommes sont généralement cultivés avec un cocktail de produit pour tuer une variété de parasites, des champignons aux insectes. Lavage et épluchage n’élimine pas complètement les résidus chimiques, il est donc préférable d’acheter bio quand il s’agit de pommes à croquer. Peler un fruit ou légume élimine bon nombre de leurs éléments nutritifs bénéfiques

3. Laitue & épinards
Les légumes feuillus sont souvent contaminées par ce qui est considérés comme les pesticides les plus puissants utilisés sur les denrées alimentaires.
Les épinards, peuvent être à eux seuls arroser avec pas moins de 48 pesticides différents, ce qui en fait l’un des légume vert à feuilles des plus contaminés. 

Non-bio
Pour ce qui est des asperges du Québec j’achète de saison bio ou pas. Même chose pour les aubergines et le chou.
On peut toujours consulter la liste des « dirty dozen and clean fifteen ».

Aussi Simple que ca !

On ne le dira jamais assez
Manger des fruits et des légumes .
Et manger en encore et encore plus!

Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont démontré qu’une consommation élevée de fruits et de légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Quelques mécanismes d’action ont été proposés pour expliquer cet effet protecteur; la présence d’antioxydants dans les fruits et les légumes pourrait jouer un rôle.

Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

C’est deux paragraphe se retrouvent en tete de tous les billets de tous les fruits et légumes du site web http://www.passeportsante.net

Portail santé, avec comme mission d’offrir au grand public des renseignements et des solutions pratiques, fiables, et accessibles, sur la promotion de la santé, la prévention de la maladie, et l’utilisation judicieuse des médecines alternatives et complémentaires en conjonction avec la médecine classique.

Ma source numéro 1 d’information une mine d’or.